Système de gestion de l'assainissement des eaux usées

Description de l’enjeu :

La gestion des eaux usées a des incidences déterminantes sur la qualité des eaux de rivage, des Traicts et des nappes phréatiques, tout particulièrement dans des zones très urbanisées sur de nombreuses zones humides, en bordure du littoral.

Situation actuelle

  • Les réseaux d’assainissement ont été réalisés sur la presqu’île à partir de 1975.
  • La gestion de l’assainissement des 15 communes de l’intercommunalité Cap Atlantique est placée sur la responsabilité de Cap Atlantique qui a délégué l’exploitation du réseau et des installations de traitement à un prestataire privé (SAUR). Les bilans établis par les services de Cap Atlantique pour les élus ainsi que la Commission Consultative des Services Publics Locaux (CCSPL à laquelle siège DECOS) témoignent d’une bonne qualité générale de gestion. Cependant les épisodes de pollution à l’Escherichia Coli des eaux du Traict et de rivages qui sont encore constatés laissent penser que des failles perdurent malgré tous les efforts des exploitants.
  • A noter le coût de l’assainissement pour les usagers(2013) : 3,069€ TTC pour une conso de 12 m3/an

Points positifs, atouts, avantages 

  • Des installations de traitement des eaux usées (station du Livery) performantes (rénové en 2007) utilisant des technologies récentes. Le Livery traite 5 millions de m3 annuellement avec capacité de 30000 m3/ jour en été.
  • Un exploitant appartenant à un groupe industriel important, en réseau avec de multiples autres installations pour exploiter les retours d’expérience d’autres installations.
  • La renégociation du contrat de Délégation de Services Publics est en cours pour la période 2016-2024, et pourrait permettre d’intégrer des actions complémentaires.
  • Cap Atlantique va prendre la gestion des réseaux d’eaux pluviales au 1 janvier 2015 comme une nouvelle compétence. Celle-ci est jusqu’alors entièrement sous le contrôle des seules communes.

Points négatifs, menaces, faiblesses

  • Un taux de « pollution » des eaux usées (EU) par les eaux pluviales parasites très important (43% des eaux traitées en 2013) perturbe le fonctionnement de la station, et montre la mauvaise séparation des réseaux : pb de mauvais raccordements au niveau des habitations ou des réseaux, débordements ponctuels des postes tampons de refoulement (320 postes sur l’intercommunalité) en cas d’orage par exemple.
  • Un faible nombre de contrôles de conformité des raccordements au réseau collectif  (en 2013 : 1579 contrôles pour 59000 raccordements sur Cap Atl, essentiellement sur des installations nouvelles), et un suivi des mises en conformité difficile.
  • Un nombre de raccordements « non collectif » (surtout en zone rurale) encore important, sans contrôles sur les installations existantes, sauf en cas de mutation.
  • Un taux de renouvellement du réseau EU de 1600 kms (Cap Atl) semblant insuffisant (0,385%, soit un remplacement complet au bout de 250 ans ?), laisse supposer des fuites non réparées.
  • Beaucoup d’inconnues sur le réseau d’eaux pluviales.

Position DECOS

  • DECOS reconnaît que le budget d’investissement alloué par Cap Atlantique (117M€ sur 10 ans) pour améliorer la collecte et le traitement des Eaux Usées est important et que l’intercommunalité considère ce sujet comme prioritaire.
  • Cependant, DECOS constatant que la mauvaise qualité épisodique des eaux du Traict et de rivage perdure, continue à penser que les problèmes liés à l’assainissement sont une des causes les plus probables, et souhaite que le nombre de contrôles réalisés sur les installations existantes soit plus important sur tout le bassin versant, et que les dysfonctionnements (débordements sur les postes de refoulement, entrées parasites d’eaux pluviales) soient mieux maîtrisés.

Actions en cours

  • DECOS prévoit de continuer à investiguer de son côté pour approfondir sa connaissance des questions relatives à l’assainissement et aux causes possibles de pollution bactérienne des eaux de rivage.
  • DECOS continue à représenter les citoyens dans le cadre des structures concernées de Cap Atlantique et des responsables communaux.
  • DECOS va continuer à communiquer (sorties, visites, conférences, rencontres de presse) sur les sujets relevant de cette problématique.

Pages dépendant de cette rubrique ou page

  CR visite de la station du Livery le 7 nov 2014 : http://decosenvironnement.e-monsite.com/pages/eau-dechets-assain/recycler-les-dechets.html

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Ce site n'est plus mis à jour par l'association DECOS

 

Pour accéder au nouveau site

cliquez sur le logo ci-dessous

 

Accès au site officiel de l'association DECOS