Recycler les déchets

Sortie du 16 octobre 2013 à Couëron au centre de tri des déchets « ARC EN CIEL »

coueron3-tri-optique.jpg

Nous sommes 14 adhérents accueillis dès le parking visiteurs par Dominique. Le centre de valorisation des déchets accueille 8 à 10 000 visiteurs par an. Dominique nous conduit d'abord dans une salle réservée aux visiteurs pour nous donner quelques explications sur la visite à venir, l’utilité du tri des déchets et rappelle les règles du tri des particuliers.

Chaque commune gère le tri des déchets à sa convenance ; sur la presqu’île, c’est :

  • sacs jaunes : bouteilles à aplatir, laisser le bouchon, bouteilles d'huile avec bouchon impérativement, ne pas rincer les flacons ni les boîtes de conserve vides (économiser l’eau),  
  • sacs bleus, conseil : papiers à plat, enveloppes à fenêtre aussi (sauf à bulles), petits cartons, éviter les petits bouts. Les papiers gras ne peuvent être recyclés.
  • containers à verres : litres d'huile sans bouchon, tous verres sauf plats (pyrex) et ampoules.

Avant 1980,  il n’y avait que des décharges à ciel ouvert… En 1987, la 1ère usine d’incinération ouvre à Mauves et celle de CouËron en 1994. L’usine a bien évolué au fil des années, le tri des déchets devient de plus en plus fin, les machines à trier se perfectionnent (tri du bois, des gravats des artisans...). 

coueron4-four-en-arriere-plan.jpg   coueron2-trommel.jpgcoueron1-grapin.jpg  coueron5-cendre.jpg

Le parcours de visite commence, une montagne de déchets non récupérables devant nous que nous dominons sur une passerelle, une paroi en verre nous sépare du bruit et de la poussière.
Les déchets sont acheminés par la route. A l'étude : transport particulier, la Loire ou le train à l’avenir.
Les camions arrivent ici, déversent leur chargement qui grossit la montagne, un employé manipule un grapin qui attrape une tonne de déchets, celle-ci est déversée dans une bouche spéciale qui va alimenter un four où les déchets sont brulés (environ 400 tonnes/jour, température entre 850 et 1000°C).
L'énergie provenant de la combustion est transformée en vapeur dans d’énormes chaudières. Cette vapeur est utilisée ensuite par des usines ou par des villes pour chauffage.

Nous finissons la visite de l’usine ; nous voyons les fours et les chaudières puis la cendre récupérée à la sortie des fours. La cendre est réutilisée, en particulier pour faire les routes.
Reste le traitement des fumées avant rejet dans l’atmosphère de CO2 essentiellement, peu d'ammoniaque et de particules (acides, en-dessous des normes). La qualité de l’air est analysée en continu et contrôlée régulièrement par un organisme indépendant.

150 personnes travaillent sur le site à la fois pour le tri et la maintenance du matériel.

Nous terminons la visite par le centre de compostage situé à 5 km. Les déchets verts proviennent des déchetteries. Ils sont triés (il y a parfois de grosses souches et des sapins en plastique !) puis broyés. La matière obtenue subit alors différentes phases de fermentation. Le compost obtenu après plusieurs mois est ensuite revendu aux jardineries.

Trois heures de visite très intéressante : il se fait tard et nous rentrons, très impressionnés par toute la chaîne de valorisation des déchets du centre de Couéron.

                                                                                                          Chantal Rapin et Jean Deshayes

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Ce site n'est plus mis à jour par l'association DECOS

 

Pour accéder au nouveau site

cliquez sur le logo ci-dessous

 

Accès au site officiel de l'association DECOS

 

×