Le littoral

La Côte sauvage

 

La Côte sauvage, objet de toute notre attention, s'étend du Pouliguen au Croisic, soit 20 km environ. La plage du Pouliguen flirte avec celle de la Baule. Elle est séparée de celle-ci par l'étier du Pouliguen qui abrite un port de plaisance et quelques bateaux de pêche.

De la Pointe de Penchâteau à la baie du Scall se déroule la Grande Côte. Quatre kilomètres de falaises granitiques, battues par les vents et les embruns, hérissées de pointes rocheuses, percées de grottes. On en dénombre vingt-trois, la plus connue étant la grotte des Korrigans. Abritant des criques vers lesquelles on descend par des escaliers construits à flan de falaise ou par des plans inclinés. L'océan alors s'offre aux regards jusqu'à l'horizon et laisse à l'imagination les destinations supposées des bateaux en partance de Saint-Nazaire.

Un sentier des douaniers serpente le long des escarpements et offre de bien agréables balades. Quelques batisses ancrées dans la roche semblent, immuablement, se jouer des éléments. Les vélos ont la part belle, une piste rien que pour eux. La route à sens unique canalise le flot des voitures.

Quittons cette Grande côte à la baie de Scall. Un étroit sentier douanier, entre villas et océan, accessible seulement aux promeneurs permet de longer la mer. Les voitures empruntent à droite la route de la Govelle et se dirigent vers Batz-sur-Mer. Quelques trouées permettent d'admirer la superbe baie de la Govelle, paradis des surfeurs, celle de Dervin, du Maneric ou du Grand Mathieu. 

                DSC03822.JPG DSC02772.JPG      

Batz-sur-mer !!!  L'endroit mérite quelques minutes d'arrêt... Une petite visite aux vestiges de la Chapelle du Mûrier dont la construction remonte au XV ème siècle. Tout à côté, l'église Saint-Guénolé surmontée d'une tour de 70 mètres qui lui sert de clocher et qui sert également de repère aux marins. Les grimpeurs courageux pourront admirer un superbe panorama allant de la presqu'île de Rhuys au nord à Noirmoutier au sud en passant par la pointe Saint-Gildas et l'embouchure de la Vilaine, ainsi que bien évidemment toute la presqu'île de la Baule à Guérande.         

La charmante plage Saint-Michel protégée des vents par une longue digue abrite quelques petits bateaux et conserve à la belle saison ses typiques cabines de plage. En passant par la baie des Bonnes soeurs, on peut rejoindre la plage Valentin, domaine de la voile et de la baignade .

Entre terre et mer, le moulin de la Falaise, superbe construction du XVI ème siècle, restauré et toujours en activité. Et il ne faut pas oublier le petit village de Kervalet tout de pierres et d'ardoises à l'orée des marais salants. On peut visiter la Chapelle Saint-Marc, ouverte tout l'été, qui comme toutes les chapelles de la presqu'île propose de magnifiques expositions d'oeuvres d'Art et d'objets sacrés.

La région recèle encore de nombreux blockhauss, vestiges de la dernière guerre. L'un d'entre eux : "le grand Blockhauss"

Direction Le Croisic !!! par la côte sauvage... la pointe du Fort marque le début de la côte sauvage du Croisic, juste avant Port-Lin, petite plage très prisée. Puis la côte, huit kilomètres de côte déchiquetée, abrupte, nous conduisent au port du Croisic : Le rocher de l'Ours, le menhir, la pointe du Croisic, Port aux Rocs, Saint-Goustan... Quelques baies se prêtent à la baignade à la belle saison : baie des Sables Menus, baie de Jumelle, baie du Castouillet... Un chemin côtier balisé permet une superbe balade en toute sérénité. Hélas ! les cyclistes doivent partager la route côtière avec les voitures...

 DSC03810.jpg

Le Croisic, c'est aussi :

La jetée du Tréhic, longue de 850 mètres, protège le port des assauts de la mer et offre aux promeneurs une vue magnifique sur le traict et la pointe de Pen-Bron. Une estacade longe l'entrée du port et est particulièrement appréciée des pêcheurs.

Le Mont-Esprit et le mont Lénigo, deux buttes artificielles réalisées avec le lest des bateaux transportant autrefois le sel du haut desquelles on profite de superbes panoramas.
L'ancienne criée, entièrement restaurée et convertie en salle d'exposition et de manifestations culturelles.
Les quais bordés de belles demeures d'armateurs et la ville historique avec ses maisons à colombages.
Et bien évidemment le port de pêche, charme de cette petite citée de caractère.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Ce site n'est plus mis à jour par l'association DECOS

 

Pour accéder au nouveau site

cliquez sur le logo ci-dessous

 

Accès au site officiel de l'association DECOS