La dune

Qu'est-ce que la dune(1) et comment se forme une dune ?

Une dune est une accumalation de sables d'importance variable localisées en bordure de mer. Certaines peuvent atteindre 200 km de long sur 8 km de large, et 100 m. de hauteur, comme la dune du Pyla. La dune d'Escoublac en Loire-Atlantique atteint 52 m. de hauteur, ce qui en fait la deuxième côtière la plus haute de France.

Quelle que soit l'importance de la dune, ce sont des milieux qu'il faut connaître et protéger.

Pour se former, les dunes ont besoin à la fois de la mer et du vent. La mer façonne le sable en provoquant l'érosion des roches dures, comme le granite. Poussés par le vent ces grains de sable s'amoncellent et forment la dune. La mer dépose sans cesse du nouveau sable qui sans cesse est poussé par le vent et augmente ainsi le volume de la dune. Ce sable se dépose au sommet du monticule et dévale la pente tournée vers l'intérieur des terres.

La variation du niveau de la mer influe sur le mouvement des dunes. Aujourd'hui, la mer remonte régulièrement et fait reculer de nombreuses dunes littorales.

Des études prouvent que les dunes françaises sont de formation récente. Les plus anciennes se sont formées il y a environ 5500 ans . Ainsi dans les sables de Pornichet, on a retrouvé des coquilles fossilisées de mollusques qui vivaient dans les mers chaudes.

De la mer à la dune

Voyons comment se décompose une dune :

  • L'estran: partie du littoral compris entre les plus hautes et les basses mers. Cette partie est recouverte à chaque marée, aucune plante ne peut s'installer.
  • Le haut de plage : partie de la grève qui n'est couverte qu'aux grandes marées. On trouve ce que l'on appelle les "laisses de mer": algues mortes et débris. Ils forment des abris et sont une source de nourriture pour des petits animaux qui à leur tour sont recherchés par certains oiseaux. Quelques plantes peuvent y vivre.
  • La dune embryonnaire : n'est pratiquement plus touchée par la mer mais est aspergée par les embruns. c'est une première accumulation de sable. Plantes et animaux peuvent y vivre ainsi que dans l'espace suivant.
  • La dune mobile ou dune vive ou dune blanche : est soustraite à l'action de la mer. Zone en pente douce sur laquelle le sable de plage se trouve projeté chaque fois qu'il y a du vent. De couleur blanche due à la présence de débris de coquillages. Zone soumise aux embruns. De nombreuses espèces d'animaux et de plantes y vivent malgré les conditions difficiles du milieu.
  • La dune fixée ou dune grise : en pente douce vers le continent, moins soumise à l'assaut du vent, elle est de ce fait moins aride. Beaucoup de débris végétaux s'y accumulent et enrichissent ainsi le sable en humus. Le sable prend une teinte brune. De nombreuses espèces animales et végétales y vivent. Ce sont les mêmes que celles qui vivent à l'intérieur des terres.

Parfois quand les dépressions dans le sable atteignent les nappes phréatiques, de petites mares se forment. En arrière de la dune, on peut trouver des zones marécageuses, des forêts. Ce sont des milieux riches en espèces animales et végétales.

La vie de la dune et sa protection

Milieux très accueillants pour l'homme et lieux d'agréables promenades pour les touristes, ce sont des zones arides aux conditions climatiques qui rappellent celles des régions désertiques pour la faune et la flore. La teneur en sel marin et en calcaire est très forte. Pour subsister, les végétaux et animaux doivent supporter de nombreuses contraintes :

  •  les vents
  •  les embrums salés
  •  l'impact des grains de sable sous la force des rafales du vent
  •  l'ensevelissement par le sable
  •  les variations fortes et rapides des températures
  •  la déshydratation due à l'ensoleillement

Pourtant beaucoup de plantes et d'animaux ont élu domicile dans les dunes. La plupart des espèces proposées dans ce site vivent dans ce milieu difficle, donc fragile. Les dunes littorales abritent une flore et une faune irremplaçables qui font partie du patrimoine scientifique à conserver. Certaines font l'objet d'une mesure de protection. Les plantes ont un rôle particulièrement important, elles limitent les effets de l'érosion due au vent. Elles fixent le sable. Elles offrent des abris aux animaux qui y vivent, les protégeant ainsi du vent et du soleil. Beaucoup de dunes sont interdites de manière à protéger les espèces réimplantées et les soustraire à la convoitise des "cueilleurs impénitents", et leur permettre et de se refaire une santé.

Si la plupart des espèces peuvent vivre dans des conditions climatiques parfois difficiles, elles supportent difficilement la présence de l'homme, le piétinement et les voitures. Attention à suivre les sentiers balisés, évidemment ne pas cueillir ou arracher les fleurs ou plantes. On se dit toujours "ce n'est pas pour une" ... mais si tout le monde dit çà ... Ceci est indispensable pour conserver l'attrait touristique et l'intérêt scientifique de ces milieux.

(1) Extrait de La vie dans les dunes de Georges Chauvin, Ouest-France.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Ce site n'est plus mis à jour par l'association DECOS

 

Pour accéder au nouveau site

cliquez sur le logo ci-dessous

 

Accès au site officiel de l'association DECOS