« Le Plateau du Four, acteur de la vie maritime, hier et aujourd'hui »

Exposition - Conférence

  • du samedi 29 mars au lundi 7 avril 2014, de 11h00 à 13h00 et de 15h00 à 18h00, à l’ancienne criée.
  • Entrée libre.
  • Organisation : « association La Calebasse » - soutien logistique : ville du Croisic.

Le plateau du Four et le phare, qui a été implanté se sont tout naturellement imposés comme centre d'intérêt méritant une analyse et une communication particulière. En effet, ce plateau rocheux, situé sur la commune du Croisic, ferme en partie l'accès à la baie de La Turballe, limite les routes possibles pour rentrer en Vilaine et en Loire, conduisit au début du XIXe siècle à la construction du phare que nous connaissons aujourd'hui. Le plateau du Four est aussi une richesse écologique.

Les évolutions géologiques, les spécificités de ce plateau permettent de comprendre ce qui le place aujourd'hui au centre d'un environnement particulièrement bien protégé que constitue l'espace « Natura 2000 ». Á une époque pas si lointaine (700 000 ans avant JC), on pouvait s'y rendre à pieds secs. De nombreux naufrages ont eu lieu sur ce plateau notamment « L’Essex » et la « Resolution » lors de la bataille des Cardinaux et « L’Hermione » en 1793. L'exposition présentée regroupe les travaux du groupe « 1759ABC ».

Un concours de peintre a été organisé pour le choix de la couverture de l'ouvrage et l'affiche de l'exposition, les œuvres en concurrence sont présentées lors des expositions. Pendant l'exposition du Croisic sera présenté deux conférences (date et conférenciers en attente).

  • Conférences
  • Mercredi 2 avril 2014 à 18h00, à l’ancienne criée

« Le Plateau du Four, des premiers naufrages à l’automatisation de son phare » par Georges Javel

De l’époque Gallo-Romaine à la fin du XVIIIe siècle, Nantes (Condevincum, puis Portus Namnetum) à été un acteur international important dans la marine à voile et le commerce maritime. De même, notre côte, de la baie de Quiberon à la baie de Bourgneuf, a été le théâtre d’évènements navals importants. Que ce commerce maritime concerne le grand et petit cabotage ou la traversée de l’Atlantique, l’accès à Nantes s’est toujours avéré très difficile pour des navires à voiles, la plupart du temps gréés avec des voiles carrées.

Les caprices du vent et des brisants dispersés le long d’une cote très découpée ont été les ennemis de ces navires, causant de nombreux naufrages. S’en est suivi un besoin de repérage de la mer permettant une navigation plus sûre, de jour comme de nuit. Si quelques amers ou feux ont été construits sur la côte, le phare du plateau du Four fut le premier à être construit en pleine mer, seulement accessible par bateau, et mis en service le 1er Janvier 1822. Après une mise en situation, telle que décrite ci-dessus, nous présenterons les étapes de la construction de ce phare et de tous les phares environnants qui permettent une entrée en Loire plus sûre.

  • Conférences
  • Vendredi 4 avril 2014 à 18h00, à l’ancienne criée

« La protection monument historique des phares : un enjeu national » par Laurent Delpire

Les phares et feux tiennent une place particulière dans le patrimoine maritime français, tant du point de vue de l'architecture que de l'histoire et de la signalisation maritime. Peu d'entre-eux étaient protégés au titre des monuments historiques comme le phare de Cordouan. Ces dernières années, le ministère de la Culture a donc souhaité engager un travail de sélection des phares et des feux les plus remarquables visant à reconnaître leur intérêt patrimonial et à favoriser leur conservation à long terme.

Depuis 2010, 34 phares ont été classés en France dont le phare du Four au Croisic. Cette conférence reviendra principalement sur le recensement réalisé dans les Pays-de-la-Loire montrant la richesse et la diversité de ce patrimoine technique et conduisant à la protection de 7 phares.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Ce site n'est plus mis à jour par l'association DECOS

 

Pour accéder au nouveau site

cliquez sur le logo ci-dessous

 

Accès au site officiel de l'association DECOS

 

×