L'après Erika

L'après Erika

Le  procès débute le 12 février 2007 et se terminera le 13 juin 2007. Il s’agit bien évidemment de déterminer les responsables de cette catastrophe.

Le lien vous dirigera vers un site qui relate la chronologie des événements, ses conséquences humaines, écologiques, économiques , les conclusions qu'il faut en tirer et les résolutions prises. 

Mais quels ont été les impacts de cette marée noire sur les villes de Batz-Le Croisic-Le Pouliguen ? 

  •  Conséquences immédiates

70% des côtes de Loire-Atlantique sont touchées. Piriac, La Turballe et puis au sud de l'estuaire, Pornic, Saint-Brévin-les-Pins et l'Océan.... Les dégâts sont considérables, des tonnes de fioul s'engouffrent dans la moindre crique. Des milliers d'oiseaux mazoutés meurent. La marée noire menace les marais salants, il faut construire des barrages en terre pour les protéger, ainsi que les étiers de Guérande et du Pouliguen. Les paludiers signent avec le sous-préfet de Saint-Nazaire un accord de non production de sel pour l'année 2000.

Des renforts de militaires, de pompiers, des services de sécurité civile ainsi que de nombreux bénévoles commencent alors le long travail de nettoyage, et bien sûr les services municipaux.

Batz-sur-Mer-Le Croisic-Le Pouliguen restent les trois villes les plus atteintes par cette catastrophe. Les efforts se concentrent sur cette portion du littoral. Il est essentiel de sauver la saison estivale.

  • Quelles seront les répercutions sur les vacanciers? La course contre la montre est lancée....

Inutile de dire que le travail est fastidieux. Rendre les sites propres à la baignade demande des moyens en hommes et en matériel considérables. Les plages doivent être exemptes de toutes galettes de fioul et les moindres anfractuosités de rochers passées au crible. Fin janvier 930 personnes s'acharnent à ce travail, elles seront 1300 fin avril.

Au mois de juillet, sur les 86 plages 71 sont ouvertes à la baignade. Ce n'est pas pour autant que la dépolution est totalement terminée. Le travail reprend à l'automne.

Le 4 mai 2001 ce seront 144 000 tonnes de déchets qui seront récoltés sur le littoral du département.

  • Restauration de la Côte sauvage et du sentier côtier*

La restauration du sentier et la protection de la falaise que nous souhaitions depuis tant d’années est en voie de réalisation complète, c’est là évidemment une très bonne nouvelle que nous ne pouvions pas laisser plus longtemps sous silence. Il aura fallu la conjonction de la catastrophe de l’ Erika, de la volonté politique …et des subventions qui en ont découlé, pour déclencher la décision tant de fois repoussée de sauver le littoral, à laquelle nous souscrivons bien sûr sans réserve....

.....C’est donc avec beaucoup de satisfaction que nous allons clore ce dossier que nous avons suivi avec ténacité et qui nous a permis de faire passer nos idées. Contrairement à ce qui nous est souvent reproché, de parler dans le désert, nous avons l’impression d’avoir été entendus par nos élus et les services administratifs, c’est un encouragement pour l’avenir car beaucoup d’autres dossiers nous attendent … Longue vie au sentier à condition d’en assurer l’entretien !

 

* Extrait de l'artice de Jean-Pierre Métaireau - Bulletin de DECOS Automne Hiver 2004

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Ce site n'est plus mis à jour par l'association DECOS

 

Pour accéder au nouveau site

cliquez sur le logo ci-dessous

 

Accès au site officiel de l'association DECOS