Découverte de l'île de Houat

 SORTIE DU 8 JUILLET A L’ILE DE HOUAT

Nous étions 33 dont 8 enfants au départ du Croisic sur le bateau le Kerpenhir à 8h10.
Bien que la météo nous annonce un temps variable, la mer est calme, les nuages discrets, nous sommes confiants et nous avons raison de l’être car le soleil sera bien présent à Houat.
En pleine mer, le capitaine nous signale des dauphins à bâbord, c’est toujours magique de les apercevoir en liberté.

Img 2331

Arrivés sur l’île, Marcellin notre guide botaniste n’attend pas. C’est parti pour les plantes remarquables que l’on ne peut observer que sur les îles de Hédic et Houat.

On ne peut les citer toutes mais il y a des prairies remplies de fleurs d’ail sauvage (joli rouge foncé) des fleurs blanches de carottes sauvages, les immortelles de mer (fleurs jaunes à l’odeur de curry) et tant d’autres

Macha nous dit que 10 années en arrière, sur cette même île de Houat il n’y avait pas autant de plantes sauvages, seulement quelques spécimens. C’est la protection de ces plantes avec la création de chemins balisés afin d’éviter au maximum le piétinement qui a permis le renouvellement en quantité des plantes.

Notre guide est intarissable, toujours à l’affût des espèces rares comme la lavande de mer et la betterave maritime.

Carotte sauvage

Ail sauvage

Bette maritime

Cakillier

Panicaut

Séneçon

Nous apprécions la pause pique-nique de 13h, le vin et le café sont gracieusement offerts par Jean et puis pour les courageuses une petite baignade dans une eau limpide mais pas très chaude.

Notre guide Marcellin profite de notre oisiveté pour nous conseiller plusieurs livres sur les plantes.

Rassasiés, nous reprenons le sentier côtier et admirons les plantes mais aussi les paysages très changeants selon les plages. A un croisement, les plus courageux continuent pour un tour complet de l’île tandis que certains rejoignent le village pour musarder.

A l’heure du rendez-vous 18h, tout le monde se retrouve à l’embarcadère. Les joues sont rouges, les yeux brillent d’avoir admiré la nature sous toutes ses formes.

Le grand air ça creuse, sur le bateau les biscuits circulent et les langues se délient.

Une très belle journée, nous tentons de mémoriser ce que nous avons vu et l’on se dit que cette belle nature mérite vraiment toute notre attention et notre protection.

CR

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Ce site n'est plus mis à jour par l'association DECOS

 

Pour accéder au nouveau site

cliquez sur le logo ci-dessous

 

Accès au site officiel de l'association DECOS