Conférence sur l'île Dumet

Conférence proposée par l’association DUMET ENVIRONNEMENT ET PATRIMOINE de Piriac, le vendredi 25 avril 2014

Son président Jean-Claude JULIEN est venu présenter l’association qu’il a contribué à créer il y a deux ans pour la protection de l’Ile Dumet. Cette île, la seule de Loire-Atlantique, abandonnée de ses derniers habitants depuis bientôt 30 ans, est la propriété du Conservatoire du Littoral. La fréquentation de l’ïle par les plaisanciers est importante (jusqu’à une centaine d’embarcations observée certains jours), la protection insuffisante (2 éco gardes à temps partiel en saison), et les dégradations naturelles consécutives à son abandon entraînent une dégradation du milieu tant botanique qu’ornithologique. Un inventaire a été fait par la LPO il y a environ 15 ans, mais il manque un inventaire flore et faune sous-marine.
L’association riche actuellement de plus de 150 adhérents a signé des conventions de partenariat avec le Conseil Général, la commune de Piriac et le Conservatoire du Littoral pour améliorer la connaissance.
Les actions programmées consistent à poursuivre les inventaires tant sous marins que terrestres, botanique et ornithologique pour déterminer les actions de préservation à suivre. En outre, des actions d’élimination des chardons, et de sensibilisation des visiteurs à la protection du site sont conduites avec l’aide des volontaires bénévoles.

L’intervention du Professeur Gapaillard qui a constitué l’essentiel de la conférence visait à rapporter les travaux réalisés par les nombreux géographes depuis le milieu du XVIII° siècle pour définir le « centre du monde ». Pendant longtemps, ce centre « géographique », de l’hémisphère terrestre dit « pôle continental » (c'est-à-dire  centre de l’hémisphère regroupant l’essentiel des terres immergées) a été localisé à l’Ile Dumet, ou dans son environnement proche.
De nombreux chercheurs originaires de plusieurs pays, de l’Angleterre aux Etats-Unis, ont revu les évaluations, et confirmé ces conclusions jusqu’à ce qu’un géographe français, exploitant les outils de la technologie moderne, démontre en 2002, que ce « centre du monde » est probablement plus au Sud, au large de Tarragone en Espagne.
L’île Dumet, n’est donc probablement pas le « centre du monde ».
Mais son intérêt pour les citoyens soucieux de la protection des richesses environnementales de notre territoire n’en est pas amoindri.
Un grand merci au Professeur Gapaillard d’avoir fait partager avec passion et une riche documentation à la soixantaine d’auditeurs présents son aventure scientifique et historique.

Pour plus d’infos, allez visiter le blog de l’association : http://dumet.environnement.patrimoine1.overblog.com/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Ce site n'est plus mis à jour par l'association DECOS

 

Pour accéder au nouveau site

cliquez sur le logo ci-dessous

 

Accès au site officiel de l'association DECOS